Comunication N. 8 – Une autre étape épique sous le signe d’Eydallin – Boscacci & Roux – Mollaret

Pluie en plaine, neige, brouillard et mauvaise visibilité en altitude ont rendu encore plus difficile la deuxième étape d’un Millet Tour du Rutor Extrême résolument exceptionnel et très disputé. Malgré la fatigue du premier jour, les athlètes ont bouclé cette deuxième journée à un rythme très soutenu et offert des émotions fortes aux nombreux spectateurs qui s’étaient répartis tout le long du parcours pour suivre les moments forts de la compétition. En coulisses, Marco Comandona et toute son équipe ont réussi à proposer un itinéraire vraiment suggestif dans la zone Arp-Vieille avec 4 ascensions (2200 m D+) et des descentes qu’une neige particulièrement croûteuse rendait encore plus physiques et insidieuses.

CHEZ LES HOMMES :

Les leaders du classement Michele Boscacci – Matteo Eydallin n’ont rien lâché : ils ont pris la tête de la course et maintenu leurs adversaires à distance, pour arriver une deuxième fois en tête en 2h32’03”. Chronomètre en main, leur avantage sur leurs concurrents directs est désormais de 3’59” ce qui, pour le piémontais Eydallin, pourrait signifier une quatrième victoire historique dans le TdR. A la deuxième place, on retrouve les suisses Remi Bonnet – Martin Anthamatten en 2h34’18. Troisièmes de l’étape et au classement général provisoire, les français Bon Mardion – Gachet (à 5’53” des premiers). A suivre, toujours au classement général du TdR, Blanc – Sevennec, Lanfranchi – Werner Marti, Lenzi – Holzknecht (quatrièmes à l’issue de l’étape d’aujourd’hui), Herrmann – Weißkopf, Ecoeur-Arnold, Reichegger – Maguet et Kuhar – Hoffmann.

CHEZ LES FEMMES :

Aucune surprise du côté féminin avec le doublé signé Axelle Mollaret – Laetitia Roux (3h18’30”), qui s’assurent d’excellentes chances de remporter ce TdR avec un avantage global de 9’53” sur les suisses Jennifer Fiechter – Séverine Pont Combe, arrivées deuxièmes aujourd’hui en 3h21’45”. Troisième place pour les italiennes Elena Nicolini – Laura Besseghini (3h24’33”) qui remontent dans le classement. Alba De Silvestro – Lorna Bonnel passent en quatrième position, suivies des espagnoles Marta Riba – Marta Garcia Farrés.

CHEZ LES JEUNES :

Une course jeune belle et très disputée qui enregistre un changement en tête du classement chez les Juniors. Vainqueurs de l’étape, les français Simon Bellabouvier – Samuel Equy devancent Davide Magnini – Nicolò Canclini de 1’12” au classement général provisoire. Fabio Pettinà – Enrico Loss confirment leur troisième place. Chez les filles, énième victoire pour Melanie Ploner – Giorgia Felicetti, du Trentin, sur Elisa Pedrolini – Alessia Re et Silvia Rivero – Martina Sirigu.

Chez les Cadets, Sébastien et Fabien Guichardaz enchantent leurs nombreux fans en devançant Giovanni Rossi – Marcello Muscetti et Alessandro Gadola – Federico Gusmeroli. Chez les filles, victoire des françaises Marie Borriglione – Justine Tonso.

 COMMENTAIRES RECUEILLIS APRES LA COURSE :

Michele Boscacci : «Les deux premières étapes sont derrière nous, il manque la dernière. La plus importante. Aujourd’hui, nous avons encore grappillé de précieuses secondes sur nos adversaires. Mais pas assez pour tirer des plans sur la comète et nous permettre d’y aller tranquillement. Un repos bien mérité nous attend avant le bouquet final»

Laetitia Roux : «Même sans soleil, le TdR a toujours un charme particulier. C’est une des meilleures courses du monde, toujours merveilleusement organisée. Une véritable compétition, qui se joue dans des conditions particulièrement difficiles»

Marco Camandona (Responsable du Comité Organisateur) : «Aujourd’hui encore, nous avons réussi à proposer une course digne de ce nom. Qui met en scène un tracé complexe, du véritable ski-alpinisme, sans perdre de vue le principal : la sécurité des concurrents. Les athlètes l’ont compris et nous ont complimentés à ce sujet. L’heure est maintenant venue pour les traceurs de faire un dernier effort pour terminer en beauté»

Author: Tour du Rutor

Share This Post On